Le lycée professionnel : quels
changements pour les élèves ?

Rentrée 2024

Date de publication : 18 mars 2024

La réforme du lycée professionnel se poursuit à la rentrée. Son objectif ? Réduire le décrochage scolaire, faciliter les poursuites d'études et favoriser l'insertion professionnelle. Les points clés.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Un accompagnement renforcé

De l'entrée en 2de pro ou 1re année de CAP jusqu'à la sortie du lycée professionnel ou à l'entrée dans l'enseignement supérieur, l'accompagnement des lycéens et le volume horaire dédié aux savoirs fondamentaux, à l'enseignement professionnel et à la préparation de l'après-bac sont renforcés :

  • des groupes à effectifs réduits en français et en mathématiques seront déployés en 2de et en 1re pro ;
  • un soutien au parcours de choix et d'orientation sera mis en place de la 2de pro jusqu'en terminale pro ;
  • des parcours différenciés vers l'insertion ou une poursuite d'études seront proposés en fin de terminale pro.

Plus d'options et un chef-d’œuvre révisé

La rénovation des formations se poursuit vers des métiers d'avenir. Certains enseignements se développent ou évoluent pour élargir les choix des élèves. Dès la 2de pro, les élèves peuvent choisir des options pour enrichir leur parcours : codage, entrepreneuriat ou philosophie, par exemple. En 1re pro, le chef-d’œuvre devient la réalisation d'un projet. Ce dernier reposera sur un ou plusieurs enseignements. Sa présentation à l'examen reste inchangée.

Une terminale pro adaptée au projet de l'élève

La terminale pro comprendra un tronc commun et, au choix, deux parcours (6 semaines de stage pour faciliter l'insertion vers l'emploi après un bac pro ou 6 semaines de cours renforcés pour préparer l'entrée dans l'enseignement supérieur). Les enseignements en co-intervention disparaissent de l'emploi du temps des terminales pro. Les épreuves du baccalauréat professionnel débuteront au mois de mai.

Durée, allocation... du nouveau pour les stages

La période de stages obligatoires en bac pro durera désormais de 16 à 20 semaines. En CAP, comme en bac pro, l'allocation de stage varie de 50 à 100 € par semaine, selon le niveau de formation. Les élèves en terminale pro souhaitant s'engager dans un parcours vers l'emploi en bénéficieront aussi, sous réserve d'avoir signé une convention de stage. Les responsables des bureaux des entreprises les accompagnent tout au long de leur recherche de stage.

Une spécialisation en 1 an et un soutien en BTS

Après un CAP ou un bac pro, les CS (certificats de spécialisation), qui remplacent les MC (mentions complémentaires), permettront aux élèves ou aux apprentis de compléter leur formation en 1 an, avant d'accéder à la vie active ou d'envisager une poursuite d'études. Des parcours de consolidation sont aussi mis en place pour aider les bacheliers en 1re année de BTS. Objectif : limiter les abandons en cours de formation pour favoriser l'obtention du diplôme.

Un mentor et une préparation à l'insertion

Les élèves pourront demander l'appui d'un mentor via la plateforme "1 jeune, 1 mentor", les Cordées de la réussite, etc. Ils bénéficieront aussi du programme Avenir pro animé par des conseillers de France Travail et initié dans certains lycées professionnels. Ce dispositif repose sur des ateliers collectifs (CV, méthodologie, simulations d’entretien...) pour préparer les élèves à la recherche d'un premier emploi et faciliter leurs débuts dans la vie professionnelle.

Prévenir le décrochage pendant et à la fin de la scolarité au lycée

Le parcours "Tous droits ouverts" permet d’accéder à une solution dans son établissement... ou ailleurs (école de la deuxième chance, établissement pour l'insertion dans l'emploi, agence du service civique, etc.) pour apprendre autrement. Au bout de 4 mois, le jeune reste dans la structure qui l'accueille ou réintègre son lycée professionnel.

L'accompagnement "Ambition emploi" est dédié aux jeunes (diplômés ou non) sans emploi ni poursuite d'études à la sortie du lycée professionnel. Objectif : de septembre à décembre, leur trouver une formation, un emploi, un contrat d'apprentissage, un stage, etc. Pour en bénéficier, il faut se rapprocher de son lycée.