chef/fe de projet biodiversité

Le chef de projet biodiversité cherche à minimiser l'impact négatif de l'activité humaine sur le milieu naturel lors d'un projet d'aménagement. Il veille à préserver la faune et la flore, et à compenser ce qui est détruit.

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le chef de projet biodiversité cherche à minimiser l'impact négatif de l'activité humaine sur le milieu naturel lors d'un projet d'aménagement (construction d'une autoroute, d'un complexe immobilier, etc.). Il fait d'abord un diagnostic écologique du site. Sous sa direction, plusieurs spécialistes (botanistes, entomologistes, ornithologues...) réalisent des études sur les espèces végétales ou animales présentes. Il synthétise ensuite leurs travaux dans une étude d'impact. Il met alors en place des actions pour préserver l'environnement : faire une fauche à telle date de l'année pour maintenir un papillon, conserver des buissons parce qu'un oiseau y habite, ou concevoir des talus routiers pour permettre aux animaux de passer, et des mesures compensatoires : lorsqu'une prairie disparaît, il la reconstitue ailleurs.

Souvent sur le terrain, il peut exercer en bureau d'études ou en société de conseil, mais aussi dans l'industrie ou encore dans la fonction publique.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Certains postes sont accessibles avec un bac + 2 (BTS métiers des services à l'environnement, bioanalyses et contrôles, ou métiers de la chimie ; DUT en chimie, génie biologique ou mesures physiques) complété par une licence professionnelle en gestion des risques industriels et technologiques (1 an), mais la plupart des chefs de projet biodiversité sont titulaires d'un bac + 5 (diplôme d'ingénieur agronome ou master en biodiversité, écologie et évolution, sciences de l'univers, environnement, écologie).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port