guide de haute montagne

Cordes, mousquetons, crampons, piolets... tels sont les outils du guide de haute montagne pour vous faire découvrir les sommets en toute sécurité ! Ce professionnel forme aux techniques de l'alpinisme et accompagne les particuliers ou les petits groupes en expédition.

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Ski de randonnée dans les Grandes Jorasses, alpinisme et escalade dans le Parc national des Écrins, il vous fait découvrir les sommets en toute sécurité. Et par tous les temps ! Ce spécialiste de la haute montagne forme les débutants aux techniques de l'alpinisme, encadre les passionnés pour des courses plus ou moins longues, entraîne les meilleurs pour la compétition. Muni de cordes, de mousquetons, de crampons et de piolets, il accompagne le particulier ou de petits groupes en expédition sur les cimes.

Le guide connaît tous les terrains d'altitude (névés, rochers, glaciers, cascades de glace, canyons, séracs) et leurs pièges (crevasses ou avalanches). Pour assurer la sécurité des grimpeurs, il doit avoir un niveau technique optimal et faire preuve de sang-froid afin de gérer des situations difficiles (tempête de neige, chute de cordée, mal des sommets, etc.).

L'activité des guides s'exerce surtout l'été. En hiver, beaucoup sont moniteurs de ski ou pisteurs-secouristes. En intersaison, certains interviennent sur des chantiers du bâtiment pour des travaux de nettoyage ou de réfection grande hauteur : ce sont les cordistes. D'autres collaborent avec les gendarmes pour le secours en montagne. Il est difficile d'exercer au-delà de 50 ans. Mieux vaut penser assez tôt à sa reconversion.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Entre 18 mois et 6 ans pour préparer le DE d'alpinisme-guide de haute montagne (niveau bac + 3), formation assurée par l'ENSM (École nationale des sports de montagne) de Chamonix après réussite à un examen probatoire.

* Prix hors frais de port