paysagiste

Voilà longtemps que le paysagiste ne se contente plus de fleurir les carrefours. En véritable architecte des espaces verts, il modèle les villes et les campagnes. Faisant appel à sa créativité sans jamais perdre le sens des réalités, il s'efforce d'améliorer notre cadre de vie.

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Il réalise un parc de loisirs avec pelouses, toboggans et plans d'eau. Il programme une aire de jeux au cœur d'un ensemble d'immeubles, fleurit les abords des routes, aménage un circuit de golf, ou réhabilite le parc d'un château. Des activités qui demandent des connaissances (en architecture, en gestion, en horticulture, en travaux publics, en génie civil) et, surtout, un esprit créatif.

En collaboration avec des architectes, des urbanistes et des ingénieurs, il intervient de la première ébauche d'un projet au suivi de chantier, en passant par les plans détaillés et les spécifications techniques.

Cette profession est assez jeune et le titre de paysagiste n'est pas protégé. On trouve donc, sur le terrain, des professionnels aux formations et parcours divers. Des horticulteurs-pépiniéristes, qui développent une activité d'entrepreneur en jardins et espaces verts, aux paysagistes-conseils, en passant par les architectes-paysagistes, on recense entre 300 et 500 professionnels.

* Prix hors frais de port