Le maroquinier travaille le cuir et les matériaux souples pour la fabrication de sacs, gants, ceintures, portefeuilles... . Entre tradition et modernité, il perpétue un savoir-faire ancestral tout en adaptant ses modèles aux évolutions de la mode.

  • Salaire débutant
    1589€ brut
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Spécialiste du cuir, le maroquinier fabrique sacs à main, valises, porte-monnaie, ceintures, etc. Il en définit la forme, choisit le matériau et la couleur, puis réalise le prototype (modèle). Les morceaux de cuir, préalablement préparés, sont coupés à la main ou à l'emporte-pièce. Il faut tenir compte des nuances de qualité du cuir : prévoir le plus beau pour l'extérieur, celui qui a des petits défauts pour l'intérieur. Les pièces sont disposées de manière à avoir le moins de chutes possible. Vient ensuite l'assemblage des morceaux et la finition. Lorsqu'il est installé comme artisan, le maroquinier intervient de la création du modèle à la finition. Dans l'industrie, très porteuses grâce aux entreprises du luxe qui recrutent et sous-traient, il se spécialise : modéliste, coupeur, piqueur-monteur en maroquinerie. Il peut aussi travailler d'autres matériaux souples comme le skaï, le textile, etc.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP maroquinerie ; cordonnier bottier ; sellerie générale ou sellier harnacheur. 3 ans pour le bac professionnel métiers du cuir, options maroquinerie ; sellerie garnissage.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS métiers de la mode-chaussure et maroquinerie.