CAP agricole maréchal-ferrant

Durée de la formation :  2 ans
Nature de la formation :  Diplôme national ou diplôme d'État

Les certificats d'aptitude professionnelle agricole

Ces diplômes se préparent en 2 ans après la 3e, à temps plein ou en apprentissage. Ils mêlent enseignements généraux (français, maths langue vivante, ...), enseignements professionnels...

Objectifs de la formation

Ce CAP agricole prépare aux métiers de maréchal-ferrant / maréchale-ferrante et pareur / pareuse. Pendant leur formation, les élèves apprennent à maintenir et/ou améliorer en fonction des besoins du cheval, sa locomotion. En garantissant un confort pour l'équidé, ils se préoccupent de l'harmonie entre bien-être et performances du cheval.

Côté théorie, les élèves acquièrent des connaissances approfondies et nécessaires sur la locomotion du cheval et en biomécanique. Face à l'évolution du métier qui requiert de plus en plus de technicité, ils donneront également des conseils relatifs à l'appareil locomoteur des chevaux confiés par une clientèle de professionnels de la course ou de particuliers amateurs d'équitation de loisirs.

Côté pratique, Ils sont formés à la réalisation des travaux de maréchalerie en optimisant les conditions de l'intervention pour favoriser l'efficacité et la sécurité : déferrage, évaluation de l'état du sabot et l'usure du fer, parage (tailler et râper la corne pour donner la forme, tailler la sole et la fourchette…), application de ferrures ou de prothèses adaptées, soins sur la boîte cornée lors d'un abcès…

La pratique de l'équitation, si elle n’est pas requise, constitue un avantage certain car elle prédispose à une meilleure approche du cheval.

En vidéo

Poursuites d'études

Ce CAP agricole débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 2 ans en BTM (brevet technique des métiers).

Exemple(s) de formation(s) :

Que deviennent les apprenants après cette formation ?

Pour l'apprentissage

16 % sont en emploi 6 mois après la fin de la formation (tout type d'emploi salarié du privé)

64 % sont inscrits en formation (formation supérieure, redoublants, changement de filière)

20 % sont dans d'autres cas (recherche d'emploi, service civique, à l'étranger, indépendant, etc.)

Données issues du dispositif InserJeunes 2022. Consulter la documentation sur les données.

Où se former ?

OU

16 résultats