Bûcheron / bûcheronne

Au grand air, dans les forêts d'exploitation, le bûcheron ou la bûcheronne exerce un métier à la fois sportif et technique. Il ou elle abat les arbres, découpe des troncs, les trie et les empile sur place pour faciliter le travail du débardeur. Bonne condition physique, capacité à anticiper la direction et la surface couverte par la chute de l'arbre, respect des conditions de sécurité pour manipuler les tronçonneuses... caractérisent ces ouvriers et ouvrières d'exploitation forestière.
Niveau minimum d'accès :  CAP ou équivalent
Statuts :  Statut fonctionnaire, Statut salarié

Synonymes : Ouvrier/ière d'exploitation forestière

Secteurs professionnels : Agriculture, Fonction publique

Centres d'intérêt : J'aime bouger, J'aime la nature, J'aimerais travailler dehors, Je veux protéger la planète

Le métier

Dehors, sur des terrains parfois difficiles d'accès, tronçonneuse à la main, le métier de bûcheron est sportif... et technique ! Avant de couper un arbre, il faut étudier l'environnement alentour pour diriger sa chute, dans le respect des règles de sécurité afin d'éviter tout accident. Ensuite, il faut nettoyer le tronc, le découper, tronçonner les branches et empiler le bois en stères (volumes de bois mesurant 1 m3) selon l'usage de l'arbre (bois pour les charpentes, le chauffage, etc.). Savoir estimer le volume du bois «sur pied» est également essentiel, car les bûcherons et les bûcheronnes (aussi appelé/es ouvriers et ouvrières d'exploitation forestière) sont souvent payé/es à la tâche, c'est-à-dire au volume de bois débité. Selon les employeurs (entreprises de travaux forestiers, scieries, propriétaires de forêts, Office national des forêts…) et selon les saisons, les bûcherons peuvent être chargés d'entretenir la forêt : élagage des arbres, élimination des jeunes pousses, des ronces, des fougères… Des aptitudes physiques sont indispensables pour manier masse, hache et tronçonneuse, même si les matériels se sont allégés et perfectionnés. Aujourd'hui, de plus en plus de bûcherons et de bûcheronnes s'installent à leur compte et développent des compétences en comptabilité et en gestion. Ceux et celles qui exercent au sein de l'ONF (Office national des forêts) sont salariés et sont dirigés par un responsable d'équipe ou un conducteur de travaux. À noter : le métier peut parfois amener à vivre sur le lieu de travail, le temps d'un chantier. 

Les études

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP agricole travaux forestiers, éventuellement complété par le BP responsable de chantiers de bûcheronnage manuel et de débardage (2 ans) ; 3 ans pour le bac professionnel forêt.

2 ans également pour obtenir un BPA travaux forestiers spécialité travaux de bûcheronnage.

Après un bac pro, un BP ou un BTSA du secteur de l'aménagement ou de l'agroéquipement

1 an pour préparer le CS pilote de machines de bûcheronnage.

bac + 1

CAP ou équivalent

bac ou équivalent

Emploi et secteur

Secteur