Apprentissage : des mesures
en faveur des jeunes

Publication : 13 février 2024

Le ministère du Travail poursuit et renforce sa mobilisation auprès des apprentis et futurs apprentis. L’objectif est d’aider les jeunes à trouver un CFA ou un contrat d’apprentissage, de faciliter leur recrutement et freiner les abandons de formation.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

L'apprentissage, c'est alterner une formation dans un établissement (CFA, lycée, université...) et une formation pratique au sein d'une entreprise, comme salarié. Pour trouver un employeur, sollicitez l'aide de votre CFA (centre de formation d'apprentis) ou d'une mission locale.

Des plateformes pour trouver une entreprise

La plateforme 1jeune1solution permet aux jeunes intéressés par l'apprentissage ou en recherche d'une entreprise de trouver des offres de contrat d'apprentissage ou une formation en alternance. Parmi ses fonctionnalités : un accès à "La bonne alternance", une FAQ dédiée à l'apprentissage, un simulateur d’aides, la possibilité de trouver un mentor, etc.

Des cellules pour faciliter l'accès à l'apprentissage

Pour faciliter l'entrée des candidats à l'apprentissage, des cellules régionales d'accompagnement, assurent le suivi des jeunes ayant demandé une formation en apprentissage sur le portail Scolarité Services et la plateforme Parcoursup. Il est aussi possible de contacter la cellule de sa région via l'annuaire ses cellules régionales d'accompagnement vers l'apprentissage.

Un parcours renforcé vers une prépa-apprentissage

Les jeunes les plus en difficulté peuvent bénéficier d'un accompagnement vers une prépa-apprentissage. Ce dispositif permet de préparer leur entrée dans une formation en apprentissage dans des secteurs ou métiers à forts besoins en recrutement. Ainsi, le jeune mûrit et consolide son projet professionnel à travers de la découverte de métiers, l'acquisition de savoir-être, l'identification de ses compétences, etc. Une aide à la recherche d'un employeur est aussi proposée.

Des actions pour soutenir la mobilité à l’étranger

Pour inciter les apprentis à vivre des expériences en Europe ou à l'international, des référents mobilité sont en place dans chaque CFA. Quel que soit leur niveau de formation, les apprentis peuvent se former à l'étranger et gagner des points complémentaires à l'examen (CAP, bac pro, BP...) en bénéficiant de l'unité facultative de mobilité. Plusieurs dispositifs offrent l'opportunité de partir : le stage Erasmus + ; le programme Alma dédié aux jeunes en difficulté, l'expérimentation Mona, etc. Il sera aussi progressivement possible d'effectuer un apprentissage transfrontalier avec un pays voisin de la France. 

Un appui maintenu aux employeurs d’apprentis

Pour faciliter le recrutement de jeunes en apprentissage, une aide à l'embauche de 6 000 euros est versée aux entreprises pour tout contrat en alternance signé avec un jeune. Cette aide concerne le recrutement des apprentis de moins de 30 ans et se poursuivra jusqu'en 2027.