ouvrier/ère forestier/ère

Les récentes tempêtes ont mieux fait connaître le travail des ouvriers forestiers. Sylviculteurs ou bûcherons, ils réalisent au quotidien les travaux d'entretien et d'aménagement des massifs forestiers. Un métier à exercer en plein air... qu'il pleuve, neige ou vente.

  • Salaire débutant
    1498€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Amoureux de la nature, l'ouvrier forestier travaille dehors par tous les temps et toutes les saisons. Bûcheron, il entretient la forêt, souvent muni d'une tronçonneuse. Quand un arbre doit être coupé, il sait diriger sa chute tout en respectant les règles de sécurité afin d'éviter les accidents. Ensuite, il nettoie, découpe, tronçonne les branches et empile le bois en stères.

De plus en plus de bûcherons s'installent à leur compte : des bases en comptabilité et en gestion sont donc les bienvenues.

À l'ONF (Office national des forêts), l'ouvrier forestier a le statut de fonctionnaire.

En tant qu'ouvrier sylviculteur, il entretient les plantations, s'occupe du débroussaillage et du reboisement. Il participe également aux travaux d'aménagement et d'équipement de la forêt (route, fossés, terrassement...). Il sait reconnaître les différentes essences (espèces d'arbres), repérer les maladies et administrer les traitements nécessaires.

Travaillant en équipe, l'ouvrier forestier peut être employé dans une pépiniere forestière, une entreprise de reboisement, chez un propriétaire ou un exploitant forestier ou encore à l'ONF.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP agricole travaux forestiers, nécessaire pour un recrutement à l'ONF, éventuellement complété par le BP responsable de chantiers forestiers ou un bac pro forêt (2 ans) : 2 ans également pour obtenir un BPA travaux forestiers, qui peut constituer une bonne formation de base.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port