Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Foire aux questions : les stages en entreprise

publication : 13 octobre 2016
Découvrir l'entreprise, y appliquer ses savoirs, en acquérir de nouveaux : les stages font partie intégrante de la scolarité, du collège à l'enseignement supérieur. La recherche d'une entreprise d'accueil et les premiers jours de stage sont des étapes formatrices mais amènent aussi son lot d'interrogations. En se basant sur les questions fréquemment posées via notre site dédié Mon stage en ligne, voici toutes nos réponses dans cette foire aux questions.

FAQ

 

Comment trouver un stage ?

A partir de quel âge peut-on faire un stage ?

Il faut distinguer différents types de présence possible dans une entreprise :

  • visites d'information : à tout âge, toutes les classes ;
  • séquences d'observation en entreprise : être en classe de 4e, 3e, au lycée ;
  • stages d'initiation : pour les élèves de DIMA et de 3e prépa-pro : 14 ans minimum ;
  • stages d'application : pour les élèves de 4e et 3e SEGPA et EREA, de DIMA, de 3e en dispositif relais : 14 ou 15 ans minimum selon le cas ;
  • périodes de formation en milieu professionnel pour les élèves de CAP, bacs pro et formations qualifiantes des SEGPA et EREA : 14 ans minimum.

Dans tous les cas, ces présences en entreprise doivent être autorisées et encadrées avec une convention de stage par le collège ou le lycée dans lequel vous suivez votre scolarité. Il en est d'ailleurs de même dans l'enseignement supérieur. Renseignez-vous auprès de votre établissement.

Attention, le code du travail encadre rigoureusement la présence en entreprise des moins de 18 ans et encore plus ceux des moins de 16 ans (limite de l'obligation scolaire). Un stage ne s'improvise jamais !

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

J'ai 14 ans et je voudrais faire un stage pendant les vacances scolaires

Des périodes d'observation en entreprise pendant les vacances scolaires, d'une durée maximale d'une semaine sont possibles : il faut être âgé au minimum de 14 ans. On les appelle "mini-stages". Il faut prendre contact avec la Chambre de commerce et d'industrie de votre département (CCI) ou la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA). L'objectif de ces périodes est de découvrir l'entreprise, les métiers et les activités d'un environnement professionnel. Cela doit faire l'objet d'une convention de stage entre l'entreprise, le jeune (avec l'accord obligatoire de ses parents) et l'organisme (CCI, CMA, etc). Attention, ces mini-stages ne sont pas proposés dans tous les départements.

N'hésitez pas à parler de votre projet en premier lieu à votre établissement scolaire et à vous rendre également dans le centre d'information et d'orientation (CIO) le plus proche de chez vous.

Sites ressources

 

Comment trouver une entreprise ?

En fonction de votre niveau d'études, vous bénéficierez plus ou moins d'aide de la part de vos professeurs et de votre établissement. Vous serez très accompagné au collège, puis un peu moins lycée et ainsi de suite : l'objectif est que vous réussissiez à trouver une entreprise par vos propres moyens, et ce, dans le but de vous rendre autonome et de vous préparer, pour plus tard, à votre recherche d'emploi.

Les techniques de recherche d'un stage sont les mêmes que celles pour trouver un emploi : il faut rédiger un CV, une lettre de motivation, rechercher des entreprises, les appeler, les relancer, activer son réseau. Votre choix de stage doit aussi, dans la mesure du possible et en fonction de votre niveau, s'inscrire dans un projet professionnel. L'objectif est tout de même de faire un stage qui vous plaise et qui vous fasse avancer dans vos choix futurs !

Quelque soit le niveau, voici quelques pistes :

  • Consultez les offres de stages sur Internet ;
  • faites fonctionner votre réseau : parler de votre recherche autour de vous, à votre famille...;
  • allez sur les salons ou aux journées portes ouvertes : vous pourrez prendre contact avec des entreprises ;
  • demandez à la Chambre de commerce et d'industrie la plus proche de chez vous ;
  • consultez les annuaires d'entreprise de type Pages Jaunes ;
  • contactez des anciens élèves de votre formation, via votre établissement ou via les réseaux sociaux professionnels.

Si vous ne trouvez pas d'entreprise, parlez de vos difficultés à votre professeur !

Sur Onisep.fr

D'autres sites ressources :

Les offres de stage

Il y a beaucoup de sites web qui proposent des offres de stage, comment savoir s'ils sont sérieux ? Sur lequel aller ?

Tout d'abord, ces sites doivent être gratuits : vous n'avez pas à payer pour consulter des offres. Si certains sites font payer les entreprises pour qu'elles y déposent leurs offres, leurs consultations, elles, doivent bien être gratuites. En revanche, il est très possible que vous ayez à vous créer un compte sur le site en renseignant des données personnelles de type nom, prénom, âge et adresse e-mail. Si on vous demande beaucoup de données personnelles, cela commence à être suspect...

Les sites d'offres de stage sont le plus souvent généralistes, c'est-à-dire qu'il vous revient de sélectionner des critères pour trouver des stages dans votre domaine. Gagnez du temps en mémorisant ses critères puis en créant une alerte e-mail, la plupart des sites propose cette fonctionnalité. Au fil des jours et des semaines, vous verrez quel site propose le plus de stages dans votre domaine.

Il existe aussi des sites web qui proposent des offres de stage par secteur ou par filière : par exemple, pour trouver un stage dans la fonction publique, rendez-vous sur la bourse interministérielle de l'emploi public, si vous cherchez du côté de l'environnement, de l'agriculture ou de l'agroalimentaire, vous pouvez faire des recherches sur le site de l'APECITA. Ces sites, généralement institutionnels, sont fiables.

Enfin, la plupart des entreprises proposent aussi leurs offres de stage directement sur leur site web. Cela est encore plus vrai pour les grandes entreprises. N'oubliez pas d'aller y jeter un coup d'oeil !

 

Sur une offre, la mission a l'air intéressante, mais la gratification n'est pas précisée

L'entreprise peut ne pas préciser la gratification pour plusieurs raisons : elle ne sait pas encore combien de temps le stage va durer et donc s'il ouvrira à une gratification, elle peut aussi décider du montant en fonction des profils pendant les entretiens. Cela ne doit pas vous empêcher de postuler mais vous pouvez poser la question, surtout si le recrutement se précise. La gratification est obligatoire pour les stages dont la durée est supérieure à 2 mois, il n'y a pas d'exception possible. Voir plus bas la question, "En stage, a-je droit à un salaire ?".

Si jamais l'entreprise venait à vous proposer de travailler gratuitement pour elle pour une durée supérieure, ou bien en fonction de vos résultats ou encore de votre motivation, passez votre chemin !

Sur Onisep.fr

 

Est-ce possible de faire un stage depuis son domicile, en télétravail par exemple ?

Non, cela n'est pas possible. Même si cela peut parfois être tentant en raison de l'éloignement géographique entre votre domicile et le lieu du stage. Le télétravail est une organisation du travail possible uniquement pour les salariés et qui est très encadrée par la loi. Le stagiaire, lui, doit rester sous la tutelle physique de son tuteur en entreprise, lequel doit l’encadrer au quotidien. Il est responsable de vous. Par ailleurs, si vous aviez un accident chez vous alors que vous deviez être sur le lieu du stage, vous ne seriez pas couvert par les assurances !

Les abus les plus fréquents en la matière se retrouvent dans les stages dans l'informatique et le web et dans le commercial (démarchage téléphonique depuis le domicile du jeune).

Un stage doit préparer à l'entrée dans la vie active par une meilleure connaissance du monde professionnel, de son fonctionnement et de ses règles. Difficile de connaître l'entreprise depuis chez soi !

Sur Onisep.fr

 

Stage de deux mois, trois mois, six mois, qu'est-ce qui est le mieux ?

En réalité, la durée de votre stage est déjà prévue dans votre formation :

  • pour les CAP, 12 à 16 semaines de stages maximum réparties sur les deux années de préparation au diplôme
  • pour les Bac Pro, 22 semaines de stages réparties sur les trois ans de préparation et au maximum en 6 périodes avec un minimum de 3 semaines par période
  • pour les BTS, 6 à 20 semaines de stages réparties sur les deux années de préparation
  • pour les DUT, de 2 à 16 semaines en fonction de la spécialité, en une seule période
  • licence pro, de 3 à 6 mois maximum en une seule période
  • master, de 3 à 6 mois maximum en une seule période

La marge de manœuvre est donc en réalité souvent faible. Mais les entreprises connaissent assez bien les durées prévues dans les formations et proposent des stages avec des durées correspondantes. Il est aussi possible de négocier avec elles pour que "ça colle" !

Durée des stages

Quelle est la durée maximale d’un stage ?

Un stage ne peut pas durer plus de 6 mois, renouvellement compris, par année d'enseignement.

 

On me propose de prolonger mon stage, est-ce possible ?

Oui, un renouvellement est tout à fait possible, si la durée cumulée ne dépasse pas 6 mois. Toutefois, cela nécessite l'accord de votre établissement : il faut qu'il y ait un réel intérêt pour vous au niveau pédagogique ! La plupart du temps, ces prolongements se font dans le cadre de stages de niveau bac+5 lorsque l'étudiant n'a pas pu réaliser toute sa mission en 3 ou 4 mois.

La rémunération des stages : la gratification

En stage, ai-je droit à un salaire ?

En stage on ne parle pas de salaire mais de gratification. Elle est obligatoire pour les stages dont la durée est supérieure à deux mois, consécutifs ou non, c'est-à-dire supérieure à 44 jours ou encore à 308 heures.

On compte ainsi : une journée de stage = 7 heures (effectuées à la suite ou non) et 22 journées de stage (effectuées à la suite ou non) = 1 mois.

La gratification minimum est de 3,60 euros par heure, soit pour un mois complet de 554,40 euros. Attention, le montant est calculé sur le nombre d'heures effectuées.

Pour les stages d'une durée inférieure à deux mois, la gratification n'est pas obligatoire, elle reste facultative.

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

Est-ce que l'on peut négocier sa gratification de stage ?

Oui, cela est tout à fait possible. Demandez poliment à la fin de l’entretien. Toutefois, sachez que les gratifications supérieures au montant minimum légal sont plutôt pratiquées pour les bac+3 et bac+5. Avant ce niveau d'études, comme vous n'avez pas ou très peu d'expérience, c'est plutôt rare !

 

Je suis en bac pro, est-ce que j'ai droit à une gratification ?

Oui, les stages dans l'enseignement secondaire ouvrent bel et bien droit à une gratification, tout comme dans l'enseignement supérieur, si la durée du stage est supérieure à deux mois, consécutifs ou non. Pour plus de détails sur la gratification, voir un peu plus haut la question "En stage, ai-je droit à un salaire ?".

Stages obligatoires, stages facultatifs

Il n'y a pas de stage prévu dans mes études. Puis-je quand même en effectuer un ?

En dehors des stages obligatoires, vous pouvez toujours prendre l’initiative d’effectuer un stage facultatif pendant vos études. Il vous faudra trouver une entreprise d'accueil et obtenir l'accord de votre établissement afin de fixer ensemble les objectifs pédagogiques. Les stages facultatifs répondent aux mêmes obligations que pour les stages obligatoires : une convention de stage devra être signée entre votre établissement et l'entreprise.

Sur Mon stage en ligne

 

Comme stagiaire, quelles sont mes obligations ?

Le stagiaire s’engage à être assidu et disponible pour les tâches qui lui sont confiées, à respecter les règles de l’entreprise, à rédiger un rapport ou un mémoire à présenter au responsable de l’entreprise. En échange, celle-ci s’engage à proposer un stage qui correspond au projet pédagogique défini par l’établissement d'enseignement dans la convention de stage. L'entreprise doit fournir tous les moyens pour atteindre ce but et vous désigner un référent/tuteur de stage pour vous aider.

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

Les stages au quotidien : frais de transport, maladie...

Mon stage est loin de chez moi, mes frais de transports sont très importants !

Bien souvent, les dépenses liées au transport sont un peu la mauvaise surprise en début de stage. Vous vous rendiez à l'école ou à l'université à pied...et en stage, vous vous voyez contraint d'aller à l'autre bout de la ville.

  • Si vous prenez les transports publics, l'entreprise doit vous rembourser la moitié de vos frais de transport, mais il faut prendre obligatoirement une carte d'abonnement (hebdomadaire, mensuelle) et non pas acheter des tickets à l'unité tous les jours. On vous demandera un justificatif de paiement. Si vous aviez déjà un abonnement annuel en cours et que vous n'avez plus le justificatif de paiement, il faut vous rendre dans une agence commerciale des transports en question pour qu'il vous en établisse un.
    Le remboursement vient s'ajouter à la gratification du stage à la fin du premier mois de stage. En aucun cas, il ne peut être soustrait.
  • Si vous prenez votre voiture ou tout autre transport personnel (scooter, moto), la prise en charge ne sera possible que si elle est déjà prévue dans un accord collectif d'entreprise. Vous bénéficierez ou vous ne bénéficierez pas de remboursement, au même titre que les autres salariés de l'entreprise. Aussi, s'il n'y a pas de remboursement prévu, vous avez tout intérêt à utiliser les transports en commun.

Dans tous les cas, si vous avez des difficultés financières, n'hésitez pas à en parler à votre établissement et à votre employeur. Il existe des aides à la scolarité pour les lycéens et les étudiants. Les stages obligatoires font bel et bien partie de la scolarité !

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

 

J'ai trouvé un stage vraiment génial, mais l'entreprise est à l'autre bout du département ? Comment faire ?

Il est conseillé de rechercher un stage à proximité de son domicile. De très longs allers/retours peuvent engendrer une fatigue importante et vous serez bien moins concentré au final. Toutefois, il peut exister des solutions : se faire héberger à proximité chez des gens que l'on connaît (famille, proches de la famille). Vous pouvez aussi vous renseigner sur les foyers de jeunes travailleurs et les conditions pour y être admis. Certaines entreprises, mais cela est très rare, mettent à disposition des hébergements.

Renseignez-vous mais restez pragmatique et ne vous lancez pas dans des frais d'hébergement que vous ne pouvez pas financer.

Sur Mon stage en ligne

  • La prise en charge des frais liés au stage                                                                                                                                                                   

 

Je suis malade, je ne peux pas me rendre à mon stage

Il faut prévenir l'entreprise dans laquelle vous effectuez votre stage le plus rapidement possible. D'une part, pour ne pas qu'ils s'inquiètent de votre absence, d'autre part pour qu'ils effectuent les démarches administratives nécessaires de leur côté. Ensuite, il faut obligatoirement aller voir un médecin pour qu'il vous prescrive un arrêt maladie et...une ordonnance pour vous soigner ! Enfin, n'oubliez pas de prévenir votre établissement de formation, d'autant plus si vous êtes mineur, car vous êtes aussi sous leur responsabilité.

Sur Mon stage en ligne

 

Il n'y a pas de cantine d'entreprise pour prendre mes repas, est-ce normal ?

Oui, toutes les entreprises ne disposent pas de cantines ou de restaurants d'entreprise. Dans ces cas-là, les salariés bénéficient très souvent de titres ou tickets-restaurants : vous devez alors, vous aussi, en bénéficier, c'est la règle. Toutefois, il arrive aussi que certaines entreprises n'en proposent pas à ses salariés, et dans ces cas-là, vous ne pouvez pas bénéficier non plus. En fait, vous êtes logé à la même enseigne que les salariés.

Si vous êtes en difficultés financières, sachez que des aides sont possibles : si vous êtes lycéen, votre établissement peut vous aider, de même, si vous êtes étudiant, vous pouvez bénéficier de bourses, demandez des informations à votre établissement ainsi qu'au CROUS le plus proche de chez vous.

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

Les aléas du stage

Je ne fais pas du tout ce qui était prévu et écrit sur l'offre de stage !

Normalement vos tâches et vos missions ont été détaillées dans votre convention de stage. Parlez-en à votre tuteur en entreprise. Si jamais vous n'arriviez pas à vous mettre d'accord, il faut tout de suite en parler à votre enseignant référent dans votre établissement scolaire.

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

 

Mon responsable de stage n'est jamais là, comment avancer ?

Votre responsable de stage doit vous aider. Toutefois, celui-ci peut être pris par des urgences et des réunions à répétition qui l’empêche d’assurer cet encadrement. Si ces absences répétées vous empêchent d'avancer, vous devez lui en parler. Si la situation ne s'améliore pas, parlez en tout de suite à votre enseignant référent dans votre établissement scolaire.

Sur Onisep.fr

 

Les missions que l'on me donne sont trop compliquées, je n'y arrive pas

Normalement les missions que l'on vous confie doivent être en lien avec votre formation et votre niveau. Un stage doit aussi vous faire acquérir de nouvelles compétences et ce n'est pas forcément facile ! Toutefois, si vous jugez qu'il y a une réelle incohérence, parlez-en à votre tuteur en entreprise et à votre enseignant référent. Vous pourrez ensemble réadapter la mission à son juste niveau.

Sur Onisep.fr

 

Je ne m'entends pas du tout avec mes collègues, l'ambiance est difficile

Le contexte et l’ambiance de travail peuvent jouer sur la réussite d’un stage. Le courant peut ne pas passer avec votre tuteur en entreprise et/ou avec vos autres collègues et les conditions d’exercice s’avérer difficiles. Gardez en tête que ce n'est qu'un stage : vous allez y rester quelques semaines, quelques mois. Si vraiment cela devient impossible, parlez-en à votre enseignant référent qui pourra aussi vous donner un avis "extérieur" à ce que vous vivez. S'il juge que les conditions sont trop mauvaises, vous pourrez voir avec lui les conditions possibles pour changer de stage.

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

 

Est-il possible de rompre sa convention de stage ?

Oui. Les modalités de rupture de convention sont justement mentionnées dans votre convention de stage. Elle peut être rompue pour des motifs lié à la maladie, à un accident, à la grossesse, à la paternité, à l'adoption. Elle peut aussi être rompue par l'étudiant, avec l’accord de l’établissement, en cas de non-respect par l’entreprise des tâches définies dans la convention. Enfin, la rupture de la convention de stage peut également se faire à l'initiative de l'entreprise.

Suite à cette rupture, votre établissement peut vous demander de trouver un autre stage ou décider de le reporter à une date ultérieure. A titre exceptionnel, il peut décider de valider le stage, même s'il n’a pas atteint la durée prévue obligatoire dans le cursus. Il peut, dans ces cas là, vous proposer une alternative comme la rédaction d'un rapport ou d'un mémoire.

Sur Onisep.fr

Sur Mon stage en ligne

 

Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Sur le web

  • Les stages étudiants sur le site du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • Stages en entreprise, collection Ouvrages en partenariats
    Stages en entreprise
    Stages en entreprise
    collection Ouvrages en partenariats
    parution en juin 2015
    Un guide pratique sur la réglementation des stages et la situation du stagiaire
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels