Énergie

Les formations pour exercer dans
le secteur de l'énergie

Publication : 2 novembre 2023

Du bac professionnel au diplôme d'école d'ingénieur sans oublier les BTS, BUT et licences pro, la palette des formations pour travailler dans le secteur de l'énergie est très large. Focus sur les cursus et les débouchés de la filière.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Le bac pro est le diplôme d'entrée dans la filière

Des formations à tous les niveaux

Clé d'entrée dans la filière : le bac professionnel. Plusieurs spécialités préparent à un métier dans l'installation, la mise en service ou la maintenance des systèmes, comme métiers de l'électricité et de ses environnements connectés ; métiers du froid et des énergies renouvelables ; installateur en chauffage, climatisation et énergies renouvelables ; technicien gaz ; techniques d’intervention sur installations nucléaires ; maintenance et efficacité énergétique.

À bac + 2 ou + 3, différents BTS : électrotechnique ; environnement nucléaire ; fluides-énergies-domotique option A génie climatique et fluidique, option B froid et conditionnement d'air, option C domotique et bâtiments communicants ; maintenance des systèmes option B systèmes énergétiques et fluidiques, option C systèmes éoliens...).

Les 4 parcours du BUT métiers de la transition et de l'efficacité énergétiques (exploitation des installations énergétiques pour le bâtiment et l'industrie ; management de l'énergie pour le bâtiment et l'industrie ; optimisation énergétique pour le bâtiment et l'industrie ; réalisation des installations thermiques pour le bâtiment et l'industrie) et les parcours du BUT génie électrique et informatique industrielle notamment le parcours électricité et maîtrise de l'énergie ou encore le parcours automatisme et informatique industrielle offrent des débouchés variés dans l'énergie.

De nombreuses licences professionnelles (bac + 3) permettent d’acquérir par exemple une spécialisation en énergies renouvelables. Il existe des écoles spécialisées en nucléaire qui forment des techniciens et des chargés de maintenance en environnement nucléaire de niveaux bac à bac + 3.

À bac + 5, pour des postes offrant davantage de responsabilités, il existe des diplômes d'ingénieur et des masters en électrotechnique, hydraulique, génie nucléaire, génie pétrolier... Ceux qui veulent se spécialiser davantage ou faire de la recherche doivent poursuivre en doctorat (bac + 8).

À noter : si les formations dédiées à l'énergie ont la cote auprès des étudiants, les profils plus généralistes ou dotés de compétences attendues sur le secteur (génie civil, mécanique, informatique industrielle...) sont aussi adaptés.

Témoignages

Ma 1ère année

Découvrez les témoignages d'étudiants en :