Les contrats en faveur des jeunes

Le service militaire adapté (SMA)

Date de publication : 26 février 2024

Le SMA (service militaire adapté) s'adresse aux jeunes des Outre-mer en difficulté face au monde de la formation et de l'emploi. Le dispositif permet aux stagiaires de reprendre confiance et de préparer un projet professionnel.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Les stagiaires du SMA renouent avec la réussite, plus de 95 % obtiennent un certificat de formation générale et 79 % le permis, par exemple.

Le service militaire adapté, pour qui ?

Pour s'engager au sein d'un régiment du SMA, il faut :

  • être volontaire ;
  • avoir entre 18 et 25 ans et désormais ouvert aux jeunes en situation de décrochage scolaire dès l’âge de16 ans ; 
  • être non scolarisé
  • être peu ou pas diplômé avec un parcours scolaire ou d'insertion professionnelle difficile ;
  • résider en Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française).

Les jeunes ont le statut de stagiaire de la formation professionnelle continue dans un cadre militaire et intègrent un internat. Le volontaire est logé et nourri dans son régiment. Il ou elle signe un contrat de volontaire stagiaire du service militaire et perçoit une rémunération mensuelle de plus de 300 €.

Quel programme ?

Après 1 mois de formation militaire, le programme de formation est adapté en fonction du niveau des jeunes.

Dans tous les cas, le ou la volontaire peut préparer le permis de conduire.

Au programme du SMA :

  • Formation professionnelle, pour apprendre un métier (attestation de formation professionnelle).
  • Formation générale, de remise à niveau scolaire pour consolider les connaissances de bases, acquérir les compétences en situation professionnelle et obtenir le CFG (certificat de formation générale)
  • Formation aux premiers secours pour apprendre à prévenir et à secourir (certificat de sauveteur secouriste du travail).
  • Formation citoyenne et comportementale, une instruction civique avec un contrôle continu des savoirs-être.

À la fin de son parcours, un brevet du SMA est décerné au volontaire. Les jeunes obtiennent aussi un passeport de compétences qui valorisent leurs aptitudes professionnelles et compétences transversales acquises au cours de la formation.

Quels métiers ?

9 pôles de formation dans près de 50 métiers dans : le bâtiment, les travaux publics, le transport routier, le tourisme, le tertiaire, la restauration, la sécurité, la mécanique, la maintenance, l'industrie, les métiers de la mer, la production agricole, etc.

L'accès aux formations professionnelles dépend de la motivation, des compétences initiales des jeunes mais aussi du marché de l'emploi local pour garantir des embauches à la sortie. La formation professionnelle dure entre 5 et 11 mois. Les jeunes réalisent aussi des mises en situation pratiques en entreprise ou au sein du régiment.

Une discipline de fer, pour mieux raccrocher

Le SMA est exigeant en terme de discipline et le cadre est militaire. L'objectif est d'apprendre à vivre ensemble et de renforcer ses compétences de bases. Les volontaires sont accompagnés dans la construction de leur projet professionnel et dans leurs démarches pour l'"après SMA", à travers des modules tels que l'aide à la rédaction d'un CV et d'une lettre de motivation, simulation d'entretien d'embauche, etc. 3 mois avant de quitter le régiment du service militaire, les volontaires stagiaires en phase d'insertion ont la possibilité d'être embauchés en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Le SMA suit chaque jeune après leur retour à la vie civile. Au terme du service militaire adapté, plus de 84 % des volontaires stagiaires trouvent un emploi ou s'engagent dans une poursuite de formation qualifiante.

Où se renseigner ?

Les candidats volontaires peuvent se renseigner lors de la JDC (journée défense et citoyenneté) ou auprès d'une unité du SMA. Ils peuvent aussi se rapprocher de la mission locale la plus proche de leur domicile ou de France Travail (ex-Pôle emploi).

Services en faveur des décrocheurs et jeunes de 16-18 ans

Pour renouer avec les études, apprendre autrement ou préparer un projet vers l'emploi, un numéro vert 0 800 122 500 est disponible pour aider les jeunes de 16-18 ans sans école, ni formation, ni emploi et leurs parents. Un moteur de recherche permet de trouver les coordonnées des acteurs de l'obligation de formation pour faire un point sur sa situation.