Premier pas vers l'emploi

Foire aux questions "Premier pas vers l'emploi"

Publication : février 2015
Les premiers pas dans le monde du travail amènent toujours son lot d'interrogations : retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquentes concernant les stages, le premier emploi...

Orientation post-3e : tout savoir sur la procédure d’affectation en lycée

Stages : durée, gratification...

Il n'y a pas de stage prévu dans mes études. Puis-je quand même en effectuer un ?

En dehors des stages obligatoires, vous pouvez toujours prendre l’initiative d’effectuer un stage facultatif pendant vos études. Il vous faudra trouver une entreprise d'accueil et obtenir l'accord de votre établissement afin de fixer ensemble vos objectifs pédagogiques. Les stages facultatifs répondent aux mêmes obligations que pour les stages obligatoires : une convention de stage devra notamment être signée entre votre établissement et l'entreprise.

Pour trouver un stage, voir la rubrique Les stages en entreprises.

 

Comme stagiaire, quelles sont mes obligations ?

Le stagiaire s’engage à être assidu et disponible pour les tâches qui lui sont confiées, à respecter les règles de l’entreprise, à rédiger un rapport ou un mémoire à présenter au responsable de l’entreprise. En échange, celle-ci s’engage à proposer un stage qui correspond au projet pédagogique défini par l’établissement d'enseignement. L'entreprise doit fournir tous les moyens pour atteindre ce but et vous désigner un référent/tuteur de stage pour vous aider.

 

Quelle est la durée maximale d’un stage ? Un renouvellement est-il possible ?

Un stage ne doit pas durer plus de 6 mois, renouvellement compris, par année d'enseignement.

 

En stage, ai-je droit à un salaire ?

En stage on ne parle pas de salaire mais de gratification. Elle est obligatoire pour les stages dont la durée est supérieure à deux mois. Suite à la loi du 10 juillet 2014, la gratification minimum des stages est passé de 12,5 % à 15 % du plafond de la Sécurité sociale : soit une hausse de 436,05 à 554,40 euros. Cette hausse de la gratification entre en vigueur en deux temps:

  • pour les conventions de stage signées entre le 1er janvier et le 31 août 2015, la gratification doit être de 508,20€ (13,75 % du plafond de la Sécurité sociale)
  • pour les conventions de stage signées à partir du 1er septembre 2015, la gratification doit être de 554,40 € (15 % du plafond de la Sécurité sociale)

Ce montant est mensualisé en fonction du nombre d'heures réellement effectuées. A savoir aussi : la gratification est exonérée d'impôts dans la limite du montant annuel du Smic (soit 17 490 euros brut en 2015).

Pour les stages d'une durée inférieure à deux mois, la gratification n'est pas obligatoire, toutefois, vous pouvez toujours en négocier une !

 

Quelle est ma couverture sociale quand je suis en stage ?

Pendant la durée de votre stage en entreprise, vous conservez votre statut d’élève ou d’étudiant et le système de protection sociale dont vous bénéficiiez avant d’entrer en stage. C’est-à-dire la sécurité sociale de vos parents ou la sécurité sociale et la mutuelle étudiante souscrites en début d’année scolaire. En stage ou dans votre établissement d'enseignement, votre protection sociale n’est pas modifiée. Dans le cadre de la nouvelle loi l'employeur a l'interdiciton de confier des tâches dangereuses au stagiaire.

 

De la recherche d'emploi à la période d'essai

En recherche d'emploi, j'hésite sur ce qui me conviendrait. Qui peut m'aider ?

Avant de poser votre candidature à un emploi, il faut savoir si celui-ci correspond à votre profil. Il faut également bien connaître les métiers et le marché du travail. Le site et les publications de l'Onisep peuvent vous aider. Faites le point sur ce qui est important pour vous : quelles conditions de travail, quel niveau de responsabilité… Pôle emploi propose des services d'aide à l'insertion. Vous y apprendrez à sélectionner les annonces, à y répondre, à rédiger un CV et une lettre de motivation, à préparer un entretien d'embauche…

 

Je n'ai pas de diplôme. Ai-je des chances de trouver quand même un emploi ?

Dans les métiers dits "peu qualifiés", les non-diplômés ont leurs chances. Cependant, vous aurez tout intérêt à vous former sur le terrain ou par la voie de la formation continue. Certains secteurs, comme l’hôtellerie, la restauration, la logistique, les parcs de loisirs et les services à la personne, sont demandeurs de personnels peu qualifiés. Mais ces emplois sont parfois saisonniers et peu rémunérés.

 

J'aimerais devenir fonctionnaire. Comment m'y prendre ?

L'État, les collectivités territoriales et la fonction publique hospitalière recrutent le plus souvent sur concours. Ceux-ci réclament tous une préparation sérieuse. 1re étape : sélectionner celui qui vous intéresse, en fonction de votre niveau d'études. 2de étape : vous renseigner sur les dates du concours, les épreuves à passer, le programme et les préparations (par correspondance, dans les universités…).

Certains postes techniques sont proposés sur CDD (contrat à durée déterminée), le plus souvent.

 

Je vais être recruté à temps partiel. Aurai-je les mêmes droits que les salariés à temps plein ?

Tous les salariés doivent signer, au moment de leur embauche, un contrat de travail réglementant les horaires, la période d'essai, les congés, les heures supplémentaires, éventuellement le règlement intérieur. Les horaires des salariés à temps partiel et le calcul des jours de congés constituent la seule différence avec les salariés à temps plein.

 

CDD ou CDI, la période d’essai est-elle obligatoire ?

Pour un CDD (contrat à durée déterminée) inférieur ou égal à 6 mois, la période d'essai est fixée au maximum à 1 jour par semaine, dans la limite de 2 semaines. S'il est de plus de 6 mois, cette période est de 1 mois au maximum. Pour un CDI (contrat à durée indéterminée), les limites sont à fixer au moment de l'embauche, car rien n'est prévu dans le Code du travail. Généralement, on compte 4 mois pour un cadre, 3 mois pour les agents de maîtrise et les techniciens, et deux mois pour les ouvriers et employés. Dans le cas où la convention prévoit que cette période d'assai peut-être renouvelée si le salarié donne son accord "express et sans équivoque", elle ne peut excéder au total renouvellement compris, la période d'essai ne peut pas dépasser, renouvellement compris, 4 mois pour les ouvriers et employés, 6 mois pour les agents de maîtrise et techniciens et 8 mois pour les cadres.

 

Travailler en apprentissage

Comment puis-je entrer dans un centre de formation d’apprentis ?

Si vous cherchez un centre de formation d'apprentis, le CIO (centre d'information et d'orientation) près de votre domicile peut vous aider. Les démarches doivent être entreprises dès le mois de février/mars, afin de trouver une entreprise d'accueil et de constituer un dossier d' admission en CFA (centre de formation d'apprentis). Les étapes à franchir varient alors d'un CFA à l'autre. Le dossier scolaire et une lettre de motivation sont le plus souvent complétés par des tests de sélection et un entretien.

 

En apprentissage, quelle est la part de l'enseignement général ?

La formation en centre de formation d'apprentis ne peut pas être inférieure à 400 heures par an. Cependant, plus le diplôme est élevé, plus la durée de formation générale et technique est importante : elle est de 750 heures par an pour un bac pro ou un BTS (brevet de technicien supérieur). Selon les diplômes préparés et les CFA, vous passez entre un quart et la moitié de votre temps en cours, soit un rythme d'alternance de 1 semaine sur 2 ou 3 au centre et le reste en entreprise.

 

Je n'ai pas encore trouvé de maître d'apprentissage. Puis-je obtenir un délai ?

Le contrat d'apprentissage peut être signé au maximum 3 mois avant le début des cours et 3 mois après le début des cours. En cas de problème, il est possible d'obtenir une dérogation. La demande motivée doit être transmise par l'intermédiaire du directeur du CFA (centre de formation d'apprentis). Si la demande est accordée, la période de formation est prolongée d'une durée équivalente.

 

J’ai moins de 18 ans. Puis-je signer seul mon contrat d’apprentissage ?

Si vous êtes mineur, vos parents signeront, avec vous, votre contrat d'apprentissage. Vous vous engagez personnellement à respecter les termes de ce contrat, c'est-à-dire suivre le règlement de l'entreprise, effectuer les tâches qui vous sont confiées, assister aux cours, vous présenter à l'examen.

 

Puis-je être apprenti dans le secteur public ?

Le secteur public (État, collectivités territoriales, établissements d’enseignement et hospitaliers, chambres de commerce, chambres d’agriculture et chambres des métiers, etc.) recrute des apprentis. Un tel contrat d’apprentissage, qui reste un contrat de droit privé, n’offre pas de possibilités particulières d’embauche ultérieure dans la fonction publique (dont l’accès se fait en principe par concours). Il permet, cependant, de préparer un diplôme dans les mêmes conditions de formation que pour les apprentis du secteur privé.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels